TZELTAL


TZELTAL
TZELTAL

TZELTAL

Les Indiens Maya de la famille linguistique tzeltal (261 000 en 1990) vivent dans les hautes terres du centre de l’État du Chiapas au Mexique — jusqu’à la frontière du Guatemala — dans des communautés fortement individualisées. D’abord indifférents à la conquête espagnole, parce que très peu touchés, les Tzeltal organisèrent au XVIIIe siècle une résistance armée, marquée par de nombreux massacres d’Espagnols. Marchant vers San Cristóbal las Casas, résidence des notables, les Indiens, après de violents combats, furent contraints à la retraite. D’autres révoltes eurent lieu en 1869, 1911 et 1932.

Tandis que la ville est le centre politique, religieux et commercial qui s’anime les jours de marché, et où habitent surtout les métis, l’habitat des Tzeltal est dispersé. Les maisons carrées au toit de chaume ou de palme et aux murs en roseaux ou en brique crue n’ont qu’une seule grande pièce avec toujours un autel familial; souvent un bain de vapeur, utilisé à des fins hygiéniques et thérapeutiques, est attenant à la maison. Essentiellement agriculteurs, les Tzeltal cultivent le maïs sur brûlis avec un bâton à fouir; la charrue est utilisée seulement pour les terres à blé. Ils cultivent aussi le manioc, les patates douces, le tabac, les haricots et le piment. Après les semailles, d’importantes cérémonies religieuses ont lieu pour assurer la bonne germination des graines. Dans les régions côtières, on cultive le coton et la canne à sucre.

Les femmes tissent sur un métier horizontal traditionnel les vêtements de la famille: blouses brodées et jupes bleues pour elles-mêmes, pantalons courts et chemises blanches pour les hommes. Elles fabriquent aussi une céramique brune assez réputée, tandis que les hommes font des objets en vannerie.

Le système traditionnel de parenté est celui des anciens Maya: clans patrilinéaires divisés en patrilignages.

La société tzeltal interdit l’accumulation des richesses: le surplus doit être dépensé en banquets et amusements pour la communauté.

tzeltal [tsɛltal] n. m. et adj.
ÉTYM. 1876, in P. Larousse, tzendal; mot maya.
Ling. Langue indienne du sud du Mexique, appartenant au groupe maya-quiché (quechua).

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Tzeltal — Winik Atel Mujer Tzeltal De La Ciudad de Ocosingo Población total 245.000 Idioma T …   Wikipedia Español

  • Tzeltal — Parlée aux  Mexique Région Chiapas Nombre de locuteurs 371 000 Classification par famille …   Wikipédia en Français

  • Tzeltal — ist die Sprache von rund 280.000 Indigenen, hauptsächlich im mexikanischen Bundesstaat Chiapas. In der mexikanischen Diözese wurde jetzt die erste Ausgabe der Bibel in Tzeltal in 10.000 Ausgaben gedruckt. An der Übersetzung waren Jesuiten der… …   Deutsch Wikipedia

  • Tzeltal — Mayan Indian group of central Chiapas state in southern Mexico. Traditionally an agricultural people, they cultivate corn (maize), beans, chiles, squash, manioc, and peanuts with digging sticks and hoes. Their major crafts are pottery, weaving,… …   Universalium

  • tzeltal — s m 1 Grupo indígena mexicano que habita en el estado de Chiapas, en la cordillera de Huitepec y en el valle de Ocosingo. Su gobierno lo constituye un sistema jerárquico de cargos en el que los ancianos tienen la autoridad más alta. Su religión… …   Español en México

  • Tzeltal — Tzeltạl,   Volk der Maya im zentralen Chiapas, Südmexiko; östliche Nachbarn der Tzotzil. Die etwa 260 000 Tzeltal betreiben neben Saisonarbeit in Plantagen v. a. Feldbau (Männer) und Töpferei (Frauen) …   Universal-Lexikon

  • Tzeltal — noun A Mayan language of Chiapas, Mexico …   Wiktionary

  • tzeltal — Grupo indígena maya de la zona central del estado de Chiapas, en el sur de México. Tradicionalmente un pueblo agricultor, cultivan maíz, frijoles, ají, calabazas, yuca y cacahuetes (maní) con palos para cavar y azadones. Sus artesanías… …   Enciclopedia Universal

  • tzeltal — tzel·tal …   English syllables

  • tzeltal, e —  adj. D un peuple amérindien du Mexique …   Le dictionnaire des mots absents des autres dictionnaires